Oops I think you've been Owned by an angry Groudon

Je suis désolé, mais je n'ai pas pu résister :D
 :: Arts Swordiens :: Littérature :: Fan-FicsPartagez | 
 

 [Fan Fiction] Une amitié à toute épreuve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Skyla
Trainer
Trainer
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 22
Localisation : Québec

MessageSujet: [Fan Fiction] Une amitié à toute épreuve   Dim 14 Avr - 14:25

Bon et bien voila c'est ma toute première fic alors j'espère que vous aimerez ^^ Je vais tenter de poster au moins un nouveau chapitre par semaine, voir deux si j'en ai le temps ^^

Commençons par un petit avant-gout :

Luana et Zahir sont sur le point de commencer leur voyage initiatique dans la région d'Hoenn. Cependant, une attaque de la Team Magma sur Mérouville les séparent.

Bien des années plus tard, les deux anciens amis se retrouvent. Mais désormais, ils sont ennemis car Luana a rejoint les rangs de la Team Magma et Zahir celle de la Team Aqua.

Alors que les deux clans s'affrontent pour la domination de la région, voir du monde, Luana et Zahir se voient confiés une mission : retrouver l'orbe qui permettra de contrôler le légendaire recherché.

Les deux anciens amis pourront-ils, malgré les épreuves qui les attendent, redevenir les amis qu'ils étaient autrefois ? Ou resteront-ils à jamais ennemis ?

AVIS IMPORTANT : Je suis du Québec alors il y a de fortes chances que certaines expressions de chez moi apparaisse dans ma fic (bien que je fasse très attention pour ne pas trop en mettre ^^) si jamais il y a quelques mot voir quelques lignes que vous ne comprenez pas, hésiter pas a me contacter j'essayerais de vous expliquer sa ^^

NOTE : Dans ma fic, chaque mois c'est vu attribuer un légendaire. Pour ne pas vous y perdre en voici la liste :

Janvier : Manaphy
Février : Arceus (le nouvel an est dans se mois-là)
Mars : Zekrom
Avril : Célébi
Mai : Dialga
Juin : Reshiram
Juillet : Victini
Août : Mew
Septembre : Shaymin
Octobre : Jirachi
Novembre : Palkia
Décembre : Kyurem

•••••••••

Je suis Skyla, shasseuse de shiny ^^


Dernière édition par Skyla le Mar 16 Avr - 18:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skyla
Trainer
Trainer
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 22
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Une amitié à toute épreuve   Dim 14 Avr - 14:26

Voilà le Prologue ^^

Prologue :

Bourg-en-Vol. Petite bourgade du sud de la région d'Hoenn. Une fillette aux cheveux bruns avec des mèches blondes, les yeux noisettes et au teint clair courait vers la maison de son ami.

L'enfant cogna à la porte. Une dame dans la trentaine lui ouvrit.

- Tiens, bonjour Luana !

- Bonjour, madame Saliha ! Zahir est prêt ?

- Cela ne devrait plus tarder. Il finit sont petit-déjeuner. Mais entre en attendant. Les matins sont encore frai et se n'est pas le moment d'attraper un mauvais rhume.

La petite Luana entra donc dans le logis de son ami. De l'entré, elle aperçu Zahir entrain de finaliser son bol de gruau. Le garçon avait le même age qu'elle, soit dix ans, avait les cheveux noirs des yeux mordorés et le teint mat.

- Ch'arrive, Lu' , dit-il la bouche pleine.

- Zahir, finit ta bouchée avant de parler !

Le jeune garçon avala son gruau puis s'excusa à sa mère. Quelques minutes plus tard, les deux enfants étaient en direction du laboratoire du professeur Seko.

Devant la porte, ils percutèrent presque la fillette blonde qui sortait, un Arcko dans les bras.

- Ah tiens, les deux abrutis qui sont toujours en retard : Luana et Zahir.

- Toujours aussi méchante, Tyna ?

- Moi au moins j'arrive à l'heure !

Elle les regarda de haut puis partit.

- Je l'ai jamais aimé elle ! Tyna est trop snob avec nous !

- T'as raison, Zahir. Mais là, entre, on est en retard !

Les enfants furent à peine entré que le professeur Seko venait déjà les voir.

- Ah ! Voilà Luana et Zahir ! Venez les enfants, j'ai vos Pokémon de départ !

Les deux gamins suivirent le professeur jusqu'à une grande pièce. Des scientifiques allaient et venaient devant les nombreux ordinateurs. De nombreuses bibliothèques et placer par-ci par-là. Le mur du fond était en réalité une immense baie vitrée. On pouvait apercevoir à l’extérieur d'autres scientifiques qui s'occupaient des Pokémon qui jouaient dehors. C,était probablement des Pokémon qui appartenaient à d'autres dresseurs.

- Les enfants, voici ma salle de recherche.

Un scientifique se tassa du milieu de la pièce, permettant ainsi à Luana et Zahir de voir, sur une table, les deux derniers Pokémon disponible : Poussifeu et Gobou. Luana eut des étoiles dans les yeux.

- Ouah ! Il est trop chou ! J'veux Poussifeu ! J'veux Poussifeu !

- Poussi, dit le petit poussin avec un regard interrogateur.

- Bon bah, je vais prendre le Gobou alors.

- Alors c'est décidé, Luana aura Poussifeu et Zahir, Gobou.

Le professeur prit des pokéballs et deux pokédex sur une petite table près de la première et tendit le tout aux nouveaux dresseurs.

- Voilà les balles de vos Pokémon ainsi que vos pokédex. Je vous offres également cinq balles vides à chacun pour que vous puissiez en attraper d'autres.

- Merci, dirent Luana et Zahir avant de sortir du laboratoire.

Une fois à l'extérieur, la fillette sortit sa carte, gracieusement offerte par sa mère, et un petit calepin.

- Bon, si je regarde bien mes notes, l'arène la plus proche se trouve à Clémenti-Ville. Cependant, il est fortement recommandé d'avoir au moins trois ou quatre badges avant d'en affronter le champion. Sinon, on peut toujours aller à Mérouville. Faudra juste traverser le bois Clémenti avant.

- Bah, va pour Mérouville dans ce cas ! Et en plus, on pourra s'entraîner dans la forêt.

Luana et Zahir prirent donc la route 101 en direction de Rosyères et y passèrent leur première nuit. Environ une semaine après leur départ de Bourg-en-Vol et traverser le bois Clémenti, où ils en avaient profiter pour entraîner leur Pokémon, ils étaient enfin en vu de Mérouville.

- Ah, on arrive enfin ! Après toute cette pratique, j’espère que Gobou pourra vaincre les Pokémon de Roxanne et me permettre de gagner mon premier badge !

- Zahir, regarde ! La ville brûle !

- Quoi !?!

Dans la lumière du couchant, on pouvait effectivement voir que la moitié de la ville flambait. Le jeune garçon partit à la course.

- Zahir, où tu vas ?

- Gobou pourras sûrement aider a éteindre ça !

Luana courut pour le rattraper. En entrant dans la ville,ils purent remarquer toute l'ampleur des dégâts. L'arène, le magasin, des dizaines d'habitations et le centre Pokémon était en feu. Des sbires de la Team Magma s’apprêtaient à mettre le feu aux bâtiments encore intact avec leur Pokémon feu tel que Goupix, Caninos, Camérupt, Arcanin, Galopa et Magmar. La majorité des habitants tentaient de fuir Mérouville par les routes avoisinantes, mais certains essayaient en vain d'éteindre les incendies.

Zahir sortit son Gobou et lui ordonna d'utiliser son attaque Pistolet à O sur la bâtisse la plus proche. Deux sbires les virent.

- Hé, vous là-bas ! Arrêtez ça immédiatement !

Les deux hommes coururent et agrippèrent les enfants avant que ceux-ci ne puissent s'enfuir. Celui qui tenait Zahir lui arracha sa pokéball et rappela son Pokémon aquatique. Le garçon tenta alors le tout pour le tout. Il mordit l'homme qui le tenait, prit sa balle, que le sbire venait de lâcher, et parti à la course vers le bois Clémenti.

- Zahir, non ! Aide-moi !

- Aïeuh ! Ce gamin m'a fait rudement mal !

- Arrête de râler !

L'homme posa son regard sur la fillette que tenait toujours son comparse.

- Dans tous les cas, gamine, ton ami est un trouillard. Toi par contre, tu vas venir voir le boss.

Luana n'en revenait pas. Zahir, son ami de toujours, l'avait abandonnée...

Tandis que les deux hommes l'entraînait vers un hélicoptère, les larmes lui montèrent aux yeux.

•••••••••

Je suis Skyla, shasseuse de shiny ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skyla
Trainer
Trainer
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 22
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Une amitié à toute épreuve   Dim 14 Avr - 17:16

Et en avant pour le premier chapitre ^^

Chapitre 1 : La mission de Luana

Huit ans passèrent. Luana devint une jeune femme robuste à la solde de la Team Magma. Grâce à de nombreuses missions, elle avait parcouru toutes les régions connues à ce jour. Avec le temps, elle se composa une solide équipe de Pokémon feu. Depuis que Zahir l'avait laisser tomber, elle était devenue rancunière et impulsive.

On était encore très tôt le matin. La jeune femme dormait profondément dans son lit. À ses pieds dormait un joli Pyroli brunâtre (oui oui vous avez bien lut, il est shiny ^^)

Soudain, des coups à la porte se firent entendre.

- Luana, debout ! Le boss te demande !

La jeune femme grommela un peu et réveilla son Pokémon. Elle se leva et se vêtit rapidement de l'uniforme de la Team Magma, soit un chandail sans manches et une jupe noirs, des bottes et des gants noir et rouge, une ceinture rouge et une sorte de veste a capuche avec le logo des Magma sur le devant. Luana attacha rapidement ses cheveux en queue-de-cheval et remonta sa capuche. Elle pris ses pokéballs et les accrocha à sa ceinture. Puis, la jeune femme sortit.

- Allez, vient Pyroli !

- Pyro !

Luana se dirigea vers le bureau de Max, le chef de la Team Magma. Le sbire qui avait cogner à sa porte pour la réveiller ne l'avait pas attendu. De toute façons, elle savait où elle devait se rendre.

Arrivée devant le bureau, la jeune femme donna deux coup sur la porte pour indiquer qu'elle était là. Luana attendit d'avoir l'autorisation d'entré puis ouvrit la porte.

- Vous m'avez demandé, Monsieur ?

- Oui, Luana. Approche.

Ce qu'elle fit aussitôt.

- Mes espions m'ont informés que l'Orbe Bleu se trouverait au mont Mémoria. Je t'y envoie seule pour la récupérer. Tu as deux semaines, pas plus !

- Bien, Monsieur !

- Fait attention, si tu échoues encore une fois, tu es bannie ! Suis-je assez clair ?

- Très clair, Monsieur !

- Prend garde aussi à la Team Aqua. On m'a dit qu'Archie envoyait l'un des siens pour trouver l'Orbe Rouge. Si tu le peux, prend les deux Orbes mais focalise-toi sur la Bleu. Bon, aller ! Maintenant part ! Et ne reviens pas sans avoir accomplis ta mission !

Sur ces paroles, la jeune Luana sortit de la pièce, suivit de près par son Pyroli. De retour à sa chambre, elle fit rapidement ses bagages. Puisque le repaire se situait sur le mont Chimnée, Luana décida de descendre la montagne par le sentier Sinuroc et ensuite de prendre la route 112 pour se diriger vers Lavandia. Pyroli la suivit comme son ombre.

À la nuit tombée, la jeune femme était arrivée à l'entré de Lavandia. N'aimant pas trop dormir en ville, elle préféra dormir à la belle étoile. Luana fit sortir ces Pokémon pour la nuit.

- Bon allez ! Braségali, Feunard, Pyrax, Simiabraz, Démolosse ! Vous pouvez sortir !

À peine les avait-elle fait sortir de leur balles qu'elle se coucha aussitôt, épuisée par sa journée de marche.

Le lendemain, après avoir remit ses Pokémon dans leurs pokéballs, Luana reprit sa route vers le mont Mémoria. Elle traversa rapidement la ville encore endormie, son Pokémon flamme sur les talons.

La jeune femme sortie de Lavandia par la route 118. C'est là qu'elle tomba sur son premier obstacle. Devant elle se trouvait une rivière impossible à traverser à la nage.

- Génial, pourquoi je suis spécialisée dans le type feu moi ?

- Je peut t'aider peut-être ?

Luana se retourna et vit le garçon qui lui avait adresser ces paroles. C'est un jeune homme dans le début de la vingtaine. Il avait les cheveux roux assez foncé et les yeux verts. L'homme portait un T-shirt blanc et un pantalon ¾ noir. Pied nus, il s’avança vers la jeune femme. Le jeune garçon s'appelait Seiji et était le fils rebelle de Max, le patron des Magma.

- Ah, tiens c'est toi Seiji ! Comment vas-tu ?

-Pas trop mal. Comme toujours j'essaye de fuir le repaire pour éviter mon père. Et toi ? Tu es en mission j’imagine ?

- Ouais.... mais je ne sais pas si j'ai le droit de t'en parler.... la dernière fois sa ma causé problème...

- Bah se n'est pas grave. De toute façon ton problème présentement semble être cette rivière, je me trompe ?

- Comment tu fais pour toujours tout deviner ?

- Ça, c'est mon secret, lui dit-il avec le sourire. Bon je crois que c'est l'heure de sortir Léviathor !

Il fouilla dans ses poches de pantalon et sortit une scubaball. Seiji la tira au-dessus de la rivière et libéra son Pokémon. Le jeune homme grimpa sur le dos de son Léviathor et tendis la main à son amie pour qu'elle puisse monter à son tour. Luana agrippa Pyroli d'une main et tendit l'autre vers Seiji.

Après un trajet de quelques minutes, la jeune femme descendit sur l'autre rive. Elle remercia son ami et continua sa route. Luana finit par atteindre l'embranchement entre la route 119 et 123. Elle sortit une carte de son sac.

- Bon si je regarde bien, la route 119 fait un grand détour vers Cimetronelle. Ensuite c'est la route 120 puis 121 et après je suis arrivée. Tandis que la route 123 y va directement...

- La 123 n'est pas praticable présentement.

La jeune femme sursauta. Son Pyroli se mit à grogner, mais cessa dès qu'il vit de qui il s'agissait. Luana se retourna et aperçu Seiji.

- Tu veux que je fasse une crise cardiaque ou quoi ? Ne me fait plus peur comme ça !

- Désolé.

- Pourquoi tu dis que la 123 est impraticable ?

- Il y a eu un affaissement de terrain la semaine dernière sur cette route et les ouvriers de Nénucrique n'ont pas fini de tout déblayer.

- Bah zut alors ! Je vais devoir faire un détour par Cimetronelle et j'ai pas trop envie de me rajouter cinq jours de marche.

- Je peut marcher avec toi si tu veux. Ça sera sûrement moins pénible ainsi.

- Non, je dois le faire seule. Ordre de ton père. Mais ne t'inquiète pas, avec Pyroli, ça devrait bien aller. N'est-ce pas, Pyroli ?

- Li !

- Bonne route alors !

Seiji quitta donc la jeune femme et retourna vers la rivière.

- Pyroli, en route vers la route 119 !

- Pyro !

•••••••••

Je suis Skyla, shasseuse de shiny ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skyla
Trainer
Trainer
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 22
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Une amitié à toute épreuve   Mar 16 Avr - 17:47

Qui veut lire le chapitre 2 ? Sans plus attendre, le voilà ^^

Chapitre 2 : La route 119

Deux jours. Deux jours qu'elle était sur cette route perdue. Luana commençait à en avoir assez. Les hautes herbes étaient si denses qu'à plusieurs reprises, elle perdit de vue son Pyroli.

- Satané végétation ! Pyroli, où es-tu encore ?

- Li !

La voix de son Pokémon venait de derrière. Évidement, elle ne le vit pas en se retournant.

- Bon, ça suffit là ! Pyroli, attaque Déflagration !

Son Pokémon s'exécuta aussitôt. Comme il n'avait pas plut depuis des jours, la prairie s'enflamma en quelques secondes.

- Euh... j'aurai peut-être du essayer sortir d'ici avant de dire ça...

Le feu se propageait rapidement. Elle devait agir, sous peine d'être brûlée vive.

Sans faire ni une ni deux, la jeune femme s'élança, tout en criant à son Pokémon d'en faire autant. Luana avait beau courir comme une folle, les flammes la rattrapait de secondes en secondes. Son Pyroli finit par la rattraper.

À peine avait-elle quitter le champs qu'un Ludicolo lui envoya une attaque Hydro-canon en pleine figure. La puissance hydraulique fit trébucher la jeune femme.

- Ludicolo, ça suffit !

- Ludi !

Luana releva la tête, un peu confuse.

- Tiens, tiens, voilà notre pyromane !

- Hein ?

- Je vais devoir éteindre l'incendie qu'à fait ton Pokémon. Mais... mais pourquoi il est de cette couleur ?

Ayant enfin recouvrer ses esprits, la jeune femme put détailler son interlocutrice. Elle portait des vêtements dans le style Moyen Âge. L'étrange femme portait un pantalon brun, une tunique et une cape vert émeraude. Ses pieds étaient chaussés de bottes de cuirs faites pour la randonnée. La femme avait sa capuche sur la tête et un foulard vert cachait le bas de son visage. Des gants de cuir complétait sa tenue. Mais le détail qui intrigua le plus Luana était le symbole étrange brodé sur le devant de la tunique de son interlocutrice. On aurait dit un ''S'' enserré d'une liane.

L'étrange femme sortit un Tropius de l'une de ses balles.

- Ludicolo, grimpe sur Tropius et fait ton attaque Hydro-canon depuis les cieux.

- Colo !
- Tropius, tu n’atterrit pas temps que le feu n'est pas éteint !

- Tropi !

Aussitôt dit, aussitôt fait. Après quelques minutes, l'incendie fut maîtrisé. La femme rappela ses Pokémon après les avoir grandement félicité, puis son attention se porta de nouveau sur Luana et Pyroli. Elle sortit un pokédex de l'une de ses poches.

- Voyons voir pourquoi tu es de cette couleur...

Elle scanna le Pokémon feu.

- « Pyroli. Pokémon Flamme. Forme évolué d'Évoli. *L'air qu'il inspire est chauffé par la glande enflammée de son corps, atteignant les 1 700 degrés.* Son pelage habituellement roux prend une teinte brunâtre lorsqu'il est chromatique.»

- Bah ça explique sa couleur, dit la jeune femme en arquant un sourcil. Cependant, cela ne me dit pas pourquoi tu le laisses sortit et pourquoi il a mit le feu aux hautes herbes. Tu n'as pas vu les Linéon, les Zigzaton et les Mystherbe que tu as fait fuir ?

- Si je les ai vu.

- Alors pourquoi ton Pokémon a-t-il fait ça ?

- Parce que je lui ai demandé de faire une attaque Déflagration.

- Et pourquoi ?

- Tu en as d'autres, des questions emmerdantes comme ça ? Parce que je suis pressée, je suis en mission, alors laisse-moi tranquille !

La jeune femme, qui était toujours étendue par terre près de son Pokémon, choisit ce moment là pour se relever. Elle épousseta ses vêtements et repris sa route, heureuse d'être enfin sortit du champs.

- Tu n'as pas répondu à ma première question.

- J'ai dit : laisse-moi tranquille !

La femme vêtue de vert se mit à suivre Luana.

- Qu'est-ce que tu ne comprends pas dans : « laisse-moi tranquille» ?

- Je veux juste que tu répondes à ma question.

- Rhoo, mais j'en ai rien à foutre de tes questions, s’exclama la sbire Magma en se retournant vers celle qui la suivait comme un Caninos bien dresser.

- C'est mon boulot de poser des questions. Alors, répond et je parts ensuite, c'est promis.

- Pas question !

Une heure plus tard, la jeune femme n'avait toujours pas quitté Luana et posait souvent des questions au goût de cette dernière. Questions auxquelles la sbire Magma ne répondait pas.

- Bon, là, ça suffit ! Lâche-moi ou je sors mon Démolosse !

- Sort-le, je n'ai pas peur.

Luana reprit la route en grommelant. Pourquoi cette fille masquée la suivait ainsi ?

- Alors ? Pourquoi ton Pyroli n'est pas dans sa pokéball ?

- Pour te faire parler... et ça marche super bien !

- Non sérieux, c'est pour qu'elle raison ?

Luana remarqua le soleil couchant à l'horizon.

- Voilà, tu as pourrie ma fin de journée !

- Bah c'était à toi de répondre plus tôt.

- Rhoo ! Tu m'énerve ! Pyroli, trouve un endroit pour dormir, s'il te plaît.

- Roli !

Le Pokémon partit de l'avant. Il revint quelques instants plus tard, heureux de pouvoir aider sa dresseuse. Pyroli conduisit Luana à la petite grotte qu'il avait vu.

- Tu es génial, Pyroli !

- Pyro, s'exclama le Pokémon flamme, tout joyeux.

La jeune femme, comme à son habitude, fit sortir ses autres Pokémon pour la nuit. Elle se tourna vers Démolosse.

- Démolosse, tu peux garder un œil sur l'entrée cette nuit ? Je ne veux pas qu'elle rentre.

- Molosse !

- Bon je dormirais à l'extérieur, alors.

- C'est ça, reste dehors !

Luana s'installa pour la nuit et s'endormit aussitôt.




* extrait prit dans le Pokédex 3D PRO

•••••••••

Je suis Skyla, shasseuse de shiny ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skyla
Trainer
Trainer
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 22
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Une amitié à toute épreuve   Mer 17 Avr - 17:39

Avouez que vous attendez la suite,non? La voilà ^^

Chapitre 3 : Nuit d'orage, l'histoire de Pyroli et Démolosse

Vers une heure du matin, un orage éclata. Pyroli, ayant une phobie des éclaires et du tonnerre, réveilla sa jeune dresseuse en panique.

- Qui a-t-il, grommela-t-elle sans ouvrir les yeux.

- Li ! Li ! Pyro !

- Hein ?

Elle finit par ouvrir les yeux.

- Et merde... un orage...

Luana regarda son Pokémon effrayé.

- Oh, viens là, Pyroli, lui dit-elle en ouvrant les bras.

L'évolition s'y blottit sans attendre.

- Calme-toi, ce n'est qu'un orage.

Cependant, vers deux heures et demi du matin,rien n'avait changé.

Soudain, Démolosse grogna. La femme en vert était à l'entrée.

- Il pleut dehors... c'est possible de me faire une petite place ?

- Non.

- Mais... mais je vais attraper froid !

- Pas mon problème.

Un puissant coup de tonnerre se fit entendre.

- Li, cria le Pokémon flamme, terrorisé.


Luana regarda à l'extérieur et soupira. L'étrange femme était toujours devant l'entrée, trempée jusqu'au os. Dehors, il pleuvait à boire debout.

- Démolosse, laisse-la entrer, dit-elle à son Pokémon sombre après un autre soupir.

La femme en vert entra. Démolosse gronda encore un peu pour la forme, puis il cessa et se rendormit aussitôt.

- Merci de m'avoir permit d'entrer, tu ne le regretteras pas.

- Je le regrette déjà...

Nouveau cri de Pyroli. Le tonnerre avait encore frappé.

- Pourquoi il a peur du tonnerre ?

- Bon, si c'est encore pour me poser des questions, surtout à une heure pareil, je te renvois dehors !

- D'accord, je me tais ...

Une autre heure passa. L'orage avait finit par ce calmer un peu, se qui permit au Pokémon flamme de s'endormir dans les bras de sa dresseuse.

- Il est mignon quand il dort.

- Tu ne dort pas toi ?

- Non, il fait trop chaud.

Effectivement, la proximité des six types feu avaient réchauffé la grotte à un point tel que les vêtements de la femme masquée avait séchés en quelques minutes.

- Comment tu fais pour supporter une telle chaleurs ?

- L'habitude sans doute.

Un lourd silence s'installa. La mystérieuse femme se coucha sur le dos, les mains sous sa tête.

- Pyroli ne rentre pas dans sa pokéball tout simplement parce qu'il n'en a pas.

- Hein ?

- Tu voulais savoir pourquoi il n'y rentrait pas. Voilà ta réponse.

- Pourquoi il te suis, alors ?

Luana soupira.

- Tu veux vraiment tout savoir ?

- Oui.

- Bon, très bien. C'était il y a environ trois ans. Je rentrais d'une mission à Unys. Sur la route, un orage s'est déclenché. Et la nuit arrivait. Je me suis donc trouvée une grotte où dormir. Se que j’ignorai, c'est qu'un Évoli s'y cachait déjà. J'ai fini par le voir, collé à une paroi, minuscule, amaigri, blessé, tremblant et effrayé. C'était sans doute un bébé perdu ou abandonné car en le prenant pour vouloir le calmer et le soigner, j'ai remarqué qu'il rentrait aisément dans la paume de ma main.

- Wow, c'est vrai qu'il était petit !

- J'ai finit par le calmer un peu. Assez du moins pour pouvoir l'examiner. Comme il avait l'air faible et affamé, je lui ai offert les quelques baies Oran qui restait dans mon sac, qu'il a engloutit en quelques minutes.

- Pauvre petit...

- Il a vite finit par s'endormir sur moi. Sachant que j’avais encore une longue route à faire, j'en fit autant. C'est le lendemain, à la lumière du jour, que j'ai remarqué sa couleur étrange. Comme je devais partir et qu'il dormait encore, je l'ai prit et je l'ai posé doucement sur le sol sans le réveiller, puis je suis partit.

- Tu n'as pas voulu l'attraper ?

- Je n'avait aucune balle sur sur moi et je transportait un œuf de Pyronille dans mon sac, il n'y avait pas assez de place pour lui et l’œuf. Après une quinzaine de minutes de marche, j'ai entendu un bruit suspect derrière moi. En me retournant, j'ai aperçu le petit Évoli. Je l'avait sauvé, alors il ne voulait plus me quitter. D'ailleurs c'est pour cela qu'il me suis toujours.

- Tu as fini par le faire évoluer en Pyroli ?

- En fait, c'est lui qui as choisit. Environ six mois après l'avoir trouvé, je lui ai montré toutes les évolutions possibles qui s'offraient à lui grâce a mon pokédex. À voir sa réaction devant l'image du type feu, j'ai su que c'était celle-là qu'il désirait. Je lui ai donc trouvé une pierre feu pour le faire évoluer.

- Intéressant comme histoire... Mais tu devais bien t'avoir acheter des pokéballs à un moment donné... tu n'as pas tenté de l'attraper pour de vrai ?

- Si, mais il n'a jamais voulu rester dedans. Alors je le laisse libre.

La femme masquée se tourna vers le Pokémon sombre.

- En entrant, j'ai remarqué une cicatrice sur son flanc gauche...

- Ouais, lui aussi a une vilaine histoire...

- Tu veux m'en parler ?

- Bof, aussi bien, ça passera le temps. Au repaire, on a une pension où sont élevés des Goupix, des Magby, des Malosse et d'autres bébés Pokémon de type feu. Quand un nouveau membre rejoint la Team Magma, on lui demande de choisir une tâche à accomplir à chaque jour, moi j'ai choisit de travailler là, puis on lui permet de choisir l'un des types feu disponible. J'ai choisit Goupix. Au fil des semaines, j'ai remarqué un jeune Malosse timide. Chaque fois que je venait le nourrir, il fuyait. Un soir, alors que je venait lui donner son dernier repas de la journée, je l'ai aperçu couché dans son coin. On aurait dit qu'il était blessé. Et j'avais raison. Son flanc gauche était ouvert. Il avait probablement été attaqué par l'un des parents Démolosse qui voulait le rendre moins timide. J'ai appelé les trois hommes qui travaillaient avec moi. On a emmenés le bébé au centre de soins de la pension. Tendis que les hommes lui recousaient le flanc, moi je lui donnait des baies Sitrus, des baies Pecha et des baies Fraive pour qu'il prenne du mieux et prévenir tout type d’infection. Il garda la cicatrice que t'as vu. Le Malosse a finit par s'attacher à moi et comme personne ne le voulait, j'ai pu le garder.

- Et pourquoi il est dans une sombreball ?

- Parce qu'on me l'a offert le soir de mes onze ans...

- Ah, oui, c'est vrai, ces balles-là fonctionnent mieux le soir... euh, attends... tu as dit onze ans ?

- Oui mais il n'est pas question que je te parles de ça.

Sur ces mots, Luana se recoucha et s'endormit presque aussitôt. L'étrange femme fit de même.

•••••••••

Je suis Skyla, shasseuse de shiny ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skyla
Trainer
Trainer
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 22
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Une amitié à toute épreuve   Jeu 18 Avr - 23:32

Impatient? Voilà déjà la suite ^^

Chapitre 4 : Cimetronelle

Le lendemain, la mystérieuse femme avait disparue. Luana en fut heureuse. Après avoir mangé avec ses Pokémon, elle les remit dans leur pokéballs et repris la route vers Cimetronelle. Le soir venu, la jeune femme y était.

Son Pyroli se mit soudain à grogner. Une énorme bourrasque souffla et elle entendit le cri d'un Drattak.

- Seiji, murmura-t-elle pur elle-même.

Luana avait raison. Deux minutes plus tard, le Pokémon de son ami se posa devant elle.

- Il t'en a fallu du temps pour arriver !

- Et toi, je t'ai demandé de ne pas me suivre.

- En fait, c'est toi qui me suis, parce que je suis arrivé le premier.

- Détails, répliqua Luana en croisant les bras.

Moment de silence.

- Je vois que tu as fait évoluer ton Drackhaus.

- Ouais et c'est devenu bien pratique. Tu as l’intention de dormir en ville ?

- Évidemment.

- Je te conseille de te changer, alors.

- Pourquoi ?

- Disons que les Aqua sont passés dans dans les environs hier et que les habitants n'ont pas trop aimés. Imagine leur réaction en te voyant dans ta tenue Magma.

- J'imagine, ouais... le hic, c'est que j'ai juste mon uniforme.

- Enlève ta veste et tes gants, comme ça tu ressembleras plus à une dresseuse normale.

Luana fit se que son ami proposait et rangea le tout dans son sac.

- Beaucoup mieux, déclara Seiji, satisfait.

Ils parcoururent les derniers kilomètres qui les séparaient de la ville. Dès leur entrée, les deux amis se dirigèrent vers le Centre Pokémon pour y louer deux chambres pour la nuit. L'infirmière Joëlle fut très gentille et leur montra rapidement les pièces qu'ils allaient occupés. En redescendant pour prendre le repas, Luana entra en collision avec une fillette de dix ans. La petite fille, n'ayant rien vu venir, dégringola les marches.

- Aïeuh !

La jeune femme descendit rapidement.

- Je suis désolée, petite. Ça va ?

- Je vais peut-être récolter quelques ecchymoses, mais ça devrait bien aller. Je m'appelle Flora.

- Et moi, Luana. Le garçon qui arrive est mon ami Seiji.

La jeune femme détailla la fillette. Elle portait un T-shirt rouge et une jupe noire. Flora avait des souliers de course noires et des gants de cuir de la même couleur. Pour compléter sa tenue, la fillette avait mit n foulard rouge sur sa chevelure brune. Un sac jaune était accroché à ses hanches par une ceinture de même couleur. Flora regardait fixement Luana de ses yeux bleus.

- Tu es venue affronter la Championne Alizée ?

- Non, je suis juste de passage.

Seiji approcha.

- J'ai vu ta chute d'en haut. Tout va bien, petite ?

- Oui, ça va. Et je m'appelle Flora.

- Ravi de te rencontrer. Moi c'est Seiji.

- Je sais, elle me la dit. Bon, je vous laisse, mon ami Brice m'attend. On doit s'entraîner pour demain.

La petite fille les quitta et grimpa les marches quatre à quatre.

Les deux amis repartir ensemble vers la salle à manger. Ils commandèrent un copieux repas au Leveinard qui se chargeait du service. Après avoir bien mangé, Luana et Seiji remercièrent le Pokémon et remontèrent à leurs chambres. Ils se souhaitèrent bonne nuit et chacun alla dormir dans sa chambre.

Le lendemain, alors que les deux amis s'apprêtaient à partir, la jeune Flora vint les voir.

- Tiens, bonjour Flora ! Et puis, je ne t'ai pas trop fait mal hier ?

- Non non, ça va. Je voulait savoir si toi et Seiji vous voudriez nous défier ? Voir si on est prêt pour défier la Championne.

- Quand tu dis ''nous'' c'est toi et qui ?

- Mon ami Brice, le garçon qui nous attends là.

Elle lui pointa un gamin vêtu d'un pantalon noir, dont le bas des jambes étaient jaunes, une veste noire et rouge, des chaussures de sports rouge, des gants jaunes et une sorte de perruque de cheveux blancs retenu par un bandeau noir et rouge. Il possédait également un sac à dos jaune. Le garçon tourna son regard vers Flora et Luana. Cette dernière pu remarquer qu'il avait les yeux noir.

La jeune femme se tourna vers Seiji.
- Pourquoi pas ? Pyroli a besoins d'entraînement.

-Cela ne te retarderas pas trop ?

- Mais non, ne t'inquiète pas. Au pire on utiliseras ton Drattak. C'est d'accord Flora, nous t'attendrons devant le Centre Pokémon.

- Youppi ! Je vais chercher Brice !

Luana et Seiji sortir en souriant. Les deux enfants les rejoignirent rapidement.

- Bon alors un combat deux contre deux, trois Pokémon chacun, cela convient à tous ?

- Oui, Luana, dit Seiji.

- Va pour moi aussi, dit la fillette.

- Moi aussi, répliqua son ami.

Les deux enfants se positionnèrent d'un côté, les adultes, de l'autre.

- Pyroli, tu veux commencer ?

- Roli, dit le Pokémon, tout joyeux de commencer.

Un Élecsprint apparu près du jeune homme. Le Pokémon décharge s'avança, aussitôt suivit par l'évolition de feu.

- Pyroli et Élecsprint. Bon bah moi, j'envoie Flobio, dit Brice en sortant sa pokéball. Avec chance, il évoluera.

- Moi, j'utiliserai Galifeu.

Les deux enfants libérèrent leurs Pokémon.

- On les laisse commencer ?

- Pas question, dit le jeune homme avec le sourire. Élecsprint, Vive-Attaque sur Flobio !

- Pyroli, fait de même, mais sur Galifeu !

- Esquive, crièrent en même temps Flora et Brice.

Flobio et Galifeu sautèrent, faisant ainsi raté les attaques de leurs adversaires.

- Galifeu, utilise Double-Pied sur Élecsprint !

- Flobio, utilise Tir-de-Boue sur Élecsprint !

Le Pokémon électrique, sonné par l'attaque Double-Pied qu'il avait reçu en plein visage, fut rapidement mit K.O. par le Pokémon aquatique, son attaque étant super efficace sur lui.

- Élecsprint, reviens. Coriace, ces jeunes. Mais pas face à toi, ma belle, finit Seiji en libérant son second Pokémon, une Mentali.

- Brice, tu connais ce Pokémon ?

- Non.

La fillette sortit son Pokédex et scanna le Pokémon psy.

- « Mentali. Pokémon Soleil. Forme évolué d'Évoli. * Sa fourrure ultrasensible détecte les vibrations de l'air. Il peut ainsi prédire le temps ou lire les pensées adverses *Son pelage habituellement lilas prend une teinte verdâtre lorsqu'il est chromatique.»

- Trop génial ce Pokémon !

Soudain, une explosion se fit entendre près d'eux. Les enfants poussèrent un cri.

- Luana, qu'est-ce que c'est ?

- Mais je sais pas moi !

Une silhouette encapuchonnée et vêtue de vert s'approcha.

- Oh,non, pas elle...



* extrait prit dans le Pokédex 3D PRO

•••••••••

Je suis Skyla, shasseuse de shiny ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skyla
Trainer
Trainer
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 22
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Une amitié à toute épreuve   Dim 21 Avr - 0:32

Je sais, vous avez tous hâte à la suite, non? La voilà ^^

Chapitre 5 : Réclusion et Pokémon mystérieux


- « Pourquoi ? Pourquoi je l'ai abandonnée ? »

Ainsi pensait le petit Zahir après avoir fuit Mérouville. Depuis trois jours, il vivait en total réclusion dans le bois Clémenti. Son Gobou restait enfermé dans sa pokéball, elle-même au fond du sac du gamin. Zahir c'était bâtit un abri de branche dans une petite clairière, près d'une rivière où il pouvait boire et se laver. Ne mangeant que les quelques baies que le petit garçon pouvait trouver, après trois jours, le gamin avait perdu énormément de poids. Ses vêtements étaient en lambeaux. Il ne pouvait tomber plus bas.

- « Pourquoi j'ai fait ça ? » , se questionna-t-il pour une énième fois.

Le matin du quatrième jour, comme il n'avait rien manger la veille, Zahir se leva tôt, pris son sac et partit en quête de nourriture. Le gamin finit par trouver quelques baies Oran, qu'il engloutit rapidement. Son sac se mit à bouger et un rayon blanc en sortit. Son Gobou finit par se matérialiser.

- Gobou, dit-il.

- Désolé, Gobou.

Zahir sortit sa pokéball et rappela le Pokémon. Après avoir gardé quelques baies pour le dîner, le gamin se releva et retourna à son campement.

D'autres journées passèrent ainsi. Tous se ressemblaient, si bien que Zahir cessa de les compter. À quelques reprises, la police d'Hoenn se promenait dans les bois, sûrement à sa recherche. Chaque fois, il les évitaient en grimpant aux arbres.

Un matin, Zahir remarqua que la température s'était refroidit et que les feuilles changeaient de couleur. Le gamin su qu'il devait se trouver un autre endroit où vivre durant l'hiver, sinon il ne survivrait pas. Zahir ramassa donc ses maigres effets personnels et partit vers l'est. Après cinq jours de marche, le petit garçon trouva une montagne creusée de nombreuses cavernes et s'installa dans l'une d'elle. L'automne passa, puis vint l'hiver. Et enfin, le printemps.

Un matin, le gamin vit sont reflet dans la glace fondante.

- « J'ai changé » , songea-t-il.

En effet, ses cheveux autrefois court atteignaient désormais ses épaules. Son teint mat avait pâlit et ses yeux mordorés avaient perdu leur joie de vivre. Son torse et ses bras, qu'il ne pouvait plus couvrir car tous ses T-shirts et sa veste étaient déchirés à de nombreux emplacements,étaient couvert de lacérations.

Un bruit fit changer son regard d’endroit. Zahir aperçu un ruban blanc bouger dans le bosquet, puis il disparut.

- Mais qu'est-ce que c'est ?

Il s'approcha. L'étrange Pokémon, car s'en était bien un, courut vers la forêt en l’apercevant. Le gamin le suivit aussitôt. Dans les bois, Zahir tomba nez à nez avec cinq bébés Évoli. Le petit garçon s'approcha doucement, mais les bébés sentirent son odeur et, croyant être devant un prédateur, ils s'enfuirent. Tous sauf un. Ce dernier s'approcha du gamin.

- Tu es mignon, toi, lui dit-il en se penchant pour le caresser.

Le petit Évoli se laissa faire.

- On peut dire que tu n'es pas peureux, toi. Ce n'est pas comme moi...

- Tali !

Zahir releva la tête. Les Évoli étaient revenus avec leurs parents, un Voltali et l'étrange Pokémon aux rubans blancs. L'enfant sortit son pokédex du sac qu'il avait toujours avec lui et scanna le Pokémon inconnu.

- « Nymphali. Forme évolué d'Évoli. Pokémon récemment découvert. Pas d'autres informations disponible. »

- Un nouveau Pokémon ?

Tandis qu'il s'étonnait de sa découverte, l'évolition électrique tentait t'en bien que mal de résonner son fils récalcitrant. Le nouveau Pokémon y ajouta son grain de sel, sans toutefois changer la décision du Évoli. Ils finirent par abandonner et partirent avec les quatre autres petits par où ils étaient venus.

- Pourquoi tu ne les suis pas ? Je ne suis pas un très bon dresseur, tu sais ?

À peine ces mots furent-ils prononcés, que son Gobou sortit de sa pokéball. Zahir lui caressa la tête.

- Voli !

- Bon, d'accord, si tu tiens t'en que ça à me suivre...

Il sortit une balle vide de son sac.

- Il va cependant falloir que je t’attrape.

Sans faire ni une ni deux, le Pokémon évolutif posa son museau sur le bouton de déclic de la balle, y entra et resta à l'intérieur. Le gamin le fit sortir.

- Et bien, me voilà avec deux Pokémon...

La vie reprenait peu à peu. Grâce à son Évoli, le petit garçon trouva plus facilement de quoi manger. Puisqu'il laissait toujours le bébé Pokémon sortit, et pour ne pas faire de favoritisme, il faisait de même avec son Pokémon poissonboue. Bientôt, ce dernier évolua en Flobio.

Un matin de printemps, Zahir tomba sur une caverne qu'il n'avait jamais vu. Il décida de l'explorer. Le gamin pris un solide bout de bois, enroula un reste de T-shirt sur l'une des extrémité et alluma le tout à l'aide de deux cailloux frapper l'un contre l'autre. Une fois la torche improvisée allumée, il la tendit à Flobio le temps de mettre son sac sur son dos, la reprit et, ses Pokémon sur les talons, s'avança dans le tunnel obscur.

Le petit garçon avançait depuis une bonne heure sans avoir trouver quelque chose d'intéressant. Zahir s'apprêtait à rebrousser chemin lorsque son Évoli sembla renifler une odeur que lui seul pouvait sentir.

- Qui a-t-il, Évoli ?

Le Pokémon évolutif partit en courant sans lui répondre.

- Évoli, la sortie est de l'autre côté !

Pour éviter de perdre son Pokémon, le gamin se mit à courir pour le rattraper. Il finit par atteindre la paroi du fond.

- Évoli, où es-tu, bon sang !

- Li !

Zahir se retourna et vit le bébé Pokémon sortir d'une crevasse qu'il n'avait pas vu du premier coup d’œil. Évoli tirait un Barpau par la queue. Le pauvre poisson se mourrait, loin de son élément.

- Évoli, où l'as-tu trouvé ?

- Voli ! Évo ! Li ! Li !

- Je me doute bien que c'est derrière cette crevasse.

- Bar... pau...

Zahir, ayant pitié pour le Pokémon poisson, sortit une balle et l'attrapa. Puis, il suivit Évoli dans la crevasse. Heureusement pour lui, elle n'était pas trop petite pour l'empêcher de passer. Une fois derrière, le gamin entendit le bruit d'une cascade. Curieux, il suivit son Pokémon jusqu'à un petit lac. Une chute d'eau l'alimentait. Tout heureux d'avoir un endroit où nager, Flobio courut et sauta à l'eau. Il fut suivit de près par le Pokémon évolutif. Zahir envoya son nouveau Barpau dans le lac, coinça la torche entre deux rochers pour éviter qu'elle ne s'éteigne, déposa son sac et plongea rejoindre ses Pokémon.

Après quelques brasses, sont regard se posa au loin. Il remarqua une étrange lueur qui s'approchait du lac. Quand Zahir vit de quoi il s'agissait, ses eux s'arrondir et son corps fut parcouru de frissons.

•••••••••

Je suis Skyla, shasseuse de shiny ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skyla
Trainer
Trainer
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 22
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Une amitié à toute épreuve   Jeu 25 Avr - 16:19

Voilà la suite ^^ et je préviens, il y a beaucoup de dialogues dans se chapitre.

Chapitre 6 : Ilonara et mythologie

Une fillette d'environ huit ou neuf ans s'approchait du lac. Sa longue chevelure rousse était tressée en une seule natte qui atteignait ses genoux. Vêtue à l'ancienne, elle portait une longue robe blanche toute simple. Pieds nus, la fillette s'approchait du point d'eau, une torche d'une main et une cruche de l'autre. Elle coinça sa torche comme le gamin et se mit à genoux pour puiser de l'eau.

Le petit garçon s'approcha doucement pour ne pas l'effrayée. Sans résultat. La fillette poussa un cri, lâcha sa cruche et recula prestement, salissant ainsi sa robe blanche. Zahir plongea pour attraper la cruche avant qu'elle n’atteigne le fond. Une fois remonté, il tendit l'objet à la petite rouquine. cette dernière hésita un peu et reprit son bien.

- Qui … qui es-tu, le questionna-t-elle timidement.

- Je m'appelle Zahir. Et toi ?

- Je … je m'appelle Ilonara. Quel âge as-tu ?

- Dix ans et toi ?

- J'ai … j'ai sept ans, presque huit. Tu … tu viens d'où au juste ?

- Je suis arrivé d'un tunnel par là-bas, lui dit-il en pointant l'endroit où brillait sa torche.

La fillette écarquilla les yeux.

- Tu … tu viens de la surface ?

- Oui, pourquoi ?

- Je … je n'ai pas le droit de parler aux gens de ton espèce …

Ilonara se releva prestement. Elle prit sa cruche et sa torche et repartit de où elle était venue.

- Hé ! Attends-moi !

Zahir retourna rapidement vers son sac. Il rappela ses trois Pokémon, rangea les balles dans son sac, mit se dernier sur son dos, reprit sa torche et courut pour rattraper la fillette. Le gamin finit par la rejoindre.

- Qu'est-ce que tu veux dire par ''les gens de ton espèce'' ?

- Tu es un humain et je n'ai pas le droit de te parler.

- Bien sûr que je suis un humain ! Tu croyais que j'étais quoi ?

- Je ne sais pas …

Le gamin s'arrêta brusquement.

- A … attends … tu es en train de me dire que tu n'es pas humaine ?

- Bah non je le suis pas ! Je suis une Elfe !

- C'est quoi un Elfe ?

- Tu … tu n'as jamais entendu parler de nous ?

- Non.

Elle repris sa route. Zahir la suivit.

- Il y a très longtemps, alors que le monde venait à peine d'être créer, Arceus créa les Elfes pour peupler le monde. Il y avait dix-sept races en tout, une pour chaque type. Mon peuple vivait en harmonie avec la nature. Puis, vint la grande trahison de Giratina. Ceux qui le suivirent devinrent des êtres sans pouvoirs. Des humains en gros. Leurs pouvoirs devinrent des Pokémon.

- De quelle trahison tu parles ?

- Celle de Giratina. Tu ne la connaît pas ?

- Non.

- Giratina a voulu créer sa propre race de créature pensante, mais sans l'accord de son épouse Palkia et de Dialga. Encore moins celle d'Arceus. Il a donc été banni dans le Monde Distorsion. Son épouse voulut le rejoindre, mais Dialga l'en a empêché. Arceus a séparé le temps et l'espace dans deux univers différents pour que leur combat ne détruise pas le monde.

- Et comme tu disais, ceux qui ont suivi Giratina sont devenus humains et leurs pouvoirs, des Pokémon ?

- C'est cela. Pour protéger ses fidèles, Arceus a ensuite caché les Elfes un peu partout sur le globe. Apparemment, ils nous a aussi effacé de la mémoire des tiens.

- Tu disais qu'il y avait dix-sept races d'Elfes ?

- Oui, une pour chaque type.

- Tu es de quel type, toi ?

- Je suis une Elfe Romiko.

- C'est-à-dire ?

La fillette rigola.

- Une Elfe psy si tu préfères.

Ils continuèrent à marcher en silence.

- Et on va où comme ça, demanda Zahir après un moment.

- Je rentre au village … mais je ne sais pas si je dois t'y emmener …

- Pourquoi ?

- Ma race se cache des tiens depuis si longtemps … je crois que qu'ils ont peur des humains …

- J'ai l'air méchant ?

- Non.

- Ne t'inquiète pas, dans le pire des cas, je dirais que c'est de ma faute si je suis avec toi.

- Ce qui est le cas. Tu m'as suivie.

Les deux enfants continuèrent leur chemin en silence. Le tunnel finit par grimper vers le sommet de la montagne.

- C'est encore loin ?

- Oui.

- Tes parents te laisse descendre seule ?

- Je suis prêtresse, ils n'ont pas le choix.

- Prêtresse ?

- Il y a seize familles au village. Chacune a un rôle particulier. La mienne s'occupe du coté religieux. D'ailleurs, c'est pour ça que je suis descendu au lac sacré.

- Le lac est sacré ?

- Si. Son eau guérit beaucoup de blessures. La famille dirigeante boit l'eau à l'honneur de la fête mensuelle, puis le reste du village se sert.

- Fête mensuelle ? Il y a vraiment beaucoup de chose que j'ignore, dit-il essoufflé, car le terrain était de plus en plus abrupt.

- Oui, tous les vingt-et-un du mois, on organise une fête pour un légendaire, dit la fillette qui ne semblait pas sentir les difficultés du terrain.

Au sommet, Ilonara et Zahir s’arrêtèrent devant un gouffre.

- On fait quoi maintenant ?

- Tu ne vois pas le pont ?

- Quel pont ?

- Suis-moi, il doit être invisible aux yeux des tiens pour nous cacher.

Le gamin agrippa une manche de la robe de sa nouvelle amie et avança prudemment. Un grand frisson traversa son corps quand il fut sur le pont car, puisqu'il ne le voyait pas, c'était comme si le garçon marchait dans le vide.

- N'est pas peur, le pont est solide.

- Parle pour toi. Je te signale que moi, j'ai l'impression de marcher dans le vide au-dessus d'un gouffre sans fond !

Ce ne fut qu'une fois arrivé de l'autre côté que les frayeurs de Zahir cessèrent. Il suivit Ilonara qui continuait vers un tunnel. Une lumière brillait au fond de ce dernier …

•••••••••

Je suis Skyla, shasseuse de shiny ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Une amitié à toute épreuve   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fan Fiction] Une amitié à toute épreuve
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» des ongles à toute épreuve
» Un mental à toute épreuve..
» En toute amitié !
» Parfois , toute une vie se résume à un geste fou. OS. G
» Berkberkberk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Arts Swordiens :: Littérature :: Fan-Fics-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit